contexte du projet

arrow1998

Depuis le milieu des années 1990, il y a conscience de la nécessité d’un renouvellement du musée. Un premier projet, présenté en 1998-99 par l’architecte Jim Clemes et le scénographe Guy-Claude François, reste sans suites.

arrow2011

En 2011-12, les Amis du musée de la Résistance lancent une pétition nationale en faveur du renouvellement du musée.

arrow2013

En 2013, la Ville d’Esch-sur-Alzette adresse une proposition concrète au gouvernement, et en demande le soutien. La Ministre de la Culture de l’époque crée un groupe de travail pour la rénovation du Musée national de la Résistance.

arrow2015

En février 2015, le groupe de travail présente un concept pour l’agrandissement et le renouvellement du musée à la ville et au gouvernement, qui donnent leur accord de principe. L’Œuvre Grande-Duchesse Charlotte décide de soutenir le projet.

arrow2016

Un comité de pilotage est créé, avec des représentants de la ville d’Esch-sur-Alzette, du ministère de la Culture, de l’œuvre Grande-Duchesse Charlotte et du musée. Le bureau d’architecte Jim Clemes et le bureau de muséographie NJoy sont chargés de l’élaboration d’un projet. Un comité scientifique est créé.

arrow2017

En mars 2017, le projet est adopté par le conseil communal de la ville d’Esch-sur-Alzette et par le gouvernement. La Fondation Musée national de la Résistance est créée en fin d’année.

arrow2018

A partir du 1er janvier, le musée change de statut – il est pris en main par la fondation. En mai, il y a ouverture du musée de transition, dans les locaux voisins de l’ancien tribunal de justice. L’ «ancien» musée est désormais fermé.

Le chantier commence en septembre.

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close